Lily-Fleur ou comment la vie nous mène sur notre chemin

Content Image

Tout a commencé lors d’un rituel matinal que je pratiquais sur le deuil d’un être cher. En clôturant ce moment d’introspection, j’ai brusquement ressenti un voile sur l’oreille droite. Mon ouïe avait complètement diminué, je n’entendais presque plus rien. Ne me souciant guère de ce fait, j’ai continué ma journée sereinement, pensant que c’était un virus, bien qu’au fond de moi je sentais que c’était le fait de travailler sur ce thème. Mais le lendemain, l’inquiétude est montée, car étant déjà sourde de l’autre oreille, j’avais peur de devenir complètement sourde. J’ai donc téléphoné à mon médecin qui m’a envoyée aux urgences : analyse de sang, tests auditifs. En effet, mon ouïe était très faible. Il m’a prescrit une injection de cortisone pendant 4 jours. Tous les matins, pendant 4 jours, je me suis donc dirigée vers l’hôpital. Le dimanche matin, en me rendant sur place en voiture, j’ai aperçu, dans ma rue,  un chat couché sur le bord de la route. Je me suis arrêtée et j’ai vu que ce petit être était déjà mort. J’ai arrêté une passante en demandant ce que je devais faire. Celle-ci m’a dit de le laisser pour l’instant. Peut-être était-ce un chat qui appartenait à quelqu’un du quartier.

J’ai repris mon chemin, mais j’avais toujours ce petit chat en tête et en patientant, pendant l’injection, je me suis mise en connexion avec lui. Il m’a dit : « Tout va bien, ne t’inquiète pas, tout s’est passé très vite. »

De retour chez moi, ma petite voix m’a proposé d’aller voir s’il était toujours là. Oui, il était toujours sur le bord de la route. Là, je me suis arrêtée et ai décidé de faire quelque chose afin que ce petit être soit en paix. En parcourant FB, je suis directement tombée, comme par hasard, sur une personne qui s’occupe des chats perdus à Bruxelles. Je lui ai écrit et elle m’a directement répondu qu’elle arrivait. Quelques minutes plus tard, elle est arrivée avec son détecteur de puce. Il s’est avéré que cette petite chatte habitait en face. Elle a donc mis son petit corps dans un sac et l’a transmis à sa gardienne, qui était en pleurs, afin de l’enterrer dans son jardin.

Nos chemins se sont séparés, et je l’ai vivement remerciée pour son aide.

Cette petite chatte a rencontré ma route au moment où je travaillais le deuil. Son message a été : « Prends soin de toi et prends ce temps de passage pour toi. C’est essentiel. ».

Quelques temps plus tard, en allant visiter cette magnifique personne qui m’avait aidée lorsque j’avais trouvé la petite chatte décédée sur la route, j’ai rencontré Lily, petite chatoune trouvée dans une caisse avec sa sœur, avec laquelle j’ai eu une belle connexion. Quelque chose s’est passé entre elle et moi.

Et comme par hasard, elle s’appelle Lily. Cela me trottait en tête, et mon égo me disait : « Mais non, tu ne vas pas encore adopter une petite chatte ! Que vont dire Louise et Chaussette (mes deux chats) ?!! Il va falloir du temps d’adaptation… ». Vous savez, quand l’égo s’y met ! 😀.

Et au fil du temps, en restant ouverte aux synchronicités de l’Univers, il n’y a plus eu de doutes : je pouvais accueillir cette petite princesse, que nous avons rebaptisée Lily-Fleur.

Lily est une petite chatte qui a rencontré ma route au moment où je travaillais le deuil.

Il y a un an, je l’ai adoptée et elle a agrandi la famille chats composée de Louise et Chaussette.

Lorsque Lily est arrivée, Chaussette l’a accueillie à pattes ouvertes. Ce ne fut pas le cas de Louise. Elle grognait et lui cherchait misère. Lily était terrifiée par Louise. En me connectant à cette dernière, elle m’a transmis que Lily avait un comportement en mode « victime » qui l’énervait au plus haut point. Louise n’y allait pas de patte morte ! Par trois fois, j’ai dû me rendre chez le vétérinaire car Lily était blessée.

Cela me rendait affreusement triste, dépitée et je ne savais plus quoi faire.

J’ai mis Lily à part dans mon bureau et une autre pièce afin qu’elle soit plus sereine et moins stressée, mais ce n’était pas une vie ni pour elle, ni pour moi.

Je culpabilisais de la savoir seule le soir alors que nous étions dans le salon avec Chaussette et Louise.

J’ai tout essayé : communication animale, fleurs de Bach, homéopathie, annales akashiques, énergétique, rien n’y faisait. Cette situation me rendait de plus en plus triste et dépourvue. Je savais qu’elles me faisaient travailler toutes les deux mon rapport au conflit et à la violence, mais je n’en n’étais pas capable à ce moment.

Je savais au fond de moi que la situation allait s’arranger. Mon intention était que Lily soit heureuse et épanouie. Et puis, l’Univers vous envoie des signes… La sœur de mon compagnon m’a proposé de l’accueillir chez elle.

En me connectant à Lily, je lui ai expliqué qu’elle allait changer de maison et qu’elle irait chez Mimi, Fabian et Sylvain, qu’elle connaissait déjà.

Cela fait cinq mois maintenant que Lily a adopté son nouvel environnement et sa nouvelle famille. Elle est heureuse et épanouie. J’ai des nouvelles régulièrement. Elle a ses petites habitudes et c’est un changement de vie aussi pour sa nouvelle famille. Une belle énergie. Elle y apporte la joie, le rire et la sérénité, car Lily est une petite chatte très joyeuse, rayonnante, qui donne beaucoup d’elle-même. Elle a une grande puissance et une capacité à lâcher les liens de dépendance. Maintenant, elle continue son chemin de vie là-bas.

Ici, Louise s’est relaxée et ma relation avec elle s’est enrichie. Elle est beaucoup plus proche et plus câline.

Si vous avez envie des questions ou si vous avez envie de savoir ce que vous dit votre chat,  n’hésitez pas à vous inscrire pour une communication animale (accompagnement « connexion au chat »), je serai ravie de vous accompagner sur ce chemin. 

Frédérique Destexhe Frédérique Destexhe
Laisser un témoignage

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thumbnail

« Article précédent
Les huiles essentielles et les chats